Top2

Regles Parents

 

L’étiquette du dojo est un ensemble de règles suggérant des comportements et attitudes à adopter pour favoriser un climat respectueux, harmonieux et sécuritaire entre les membres du dojo.

Ces règles trouvent leur racine dans la tradition japonaise féodale et ont été maintenues dans les différentes écoles de karaté à travers les époques. La traduction de ces règles est inspirée de la version originale japonaise établie par Sosai Mas Oyama. Toutefois certaines d’entre elles ont été légèrement adaptées dans une version nord-américaine.

Les différentes règles du dojo assurent notre sécurité et celle des autres, mais forgent également notre esprit, notre vigilance, nos valeurs morales, les raisons qui nous ont fait choisir la voie du Kyokushin.

 

PARENTS

 

Le support des parents est très important dans l’entrainement des enfants. Les enfants ont besoin d’accompagnement et d’encouragement. En tout temps, il est important de respecter le rythme de progression de notre enfant. Il se peut qu’il ne progresse pas aussi vite que nos idéaux mais on doit garder à l’esprit que l’enfant doit s’amuser pour fournir les efforts nécessaires.

 

À L’ARRIVÉE

1. Afin de garder l’endroit propre puisque les élèves et instructeurs s’y promènent pieds nus, nous demandons de laisser les bottes et chaussures dans le « genkan » (vestibule). Des vestiaires sont mis à la disposition des élèves pour se changer en arrivant dans le dojo. Il est recommandé de laisser les sacs d’entrainement aux vestiaires afin de ne pas encombrer l’espace d’entrainement. Lorsque les exercices demandés nécessiteront le port des équipements de combat, l’instructeur allouera une brève pause pour aller chercher les équipements.

 

2. En prévoyant arriver quelques minutes avant le début du cours, cela permettra à l’élève de se changer, de se réchauffer et d’être disposé à suivre le cours. Il est aussi important de s’assurer que l’élève puisse être présent du début à la fin du cours. Chaque cours ayant le même déroulement : salutation de départ, échauffement, techniques ou autres, salutation de fin et contribuant à la maitrise de l’art martial.

 

DURANT L’ENTRAINEMENT

1. Il est permis de demeurer à l’arrière du dojo afin de suivre la progression de vos enfants. Afin de ne pas déranger le cours, nous demanderons toutefois de limiter les conversations et de chuchoter si nécessaire pendant le cours.

 

2. Pour ne pas déranger l’enfant, nous laisserons le soin à l’instructeur de communiquer ce qu’il attend de lui et l’observerons sans émettre de commentaire.

 

3. Aussi, il arrive que les frères et sœurs accompagnent l’élève, ils sont bienvenus. Nous conseillons alors de prévoir une activité calme pour eux afin qu’ils ne dérangent pas le déroulement du cours.

 

4. Pour ne pas déranger les cours, il est conseillé de mettre les cellulaires en mode vibration. Si vous devez faire un appel, il vous sera possible de sortir de l’espace d’entrainement.

 

NOURRITURE ET BREUVAGE

1. Il est interdit de manger, boire, mâcher de la gomme ou fumer à l’intérieur du dojo.

 

LES KYUS

1. Durant son parcours de karatéka, l’élève sera invité à démontrer ses connaissances lors d’examen de « kyu » (examen de ceinture). Bien qu’il existe un nombre d’heures minimal requis pour l’apprentissage des différents critères à chaque « kyu », l’assiduité aux cours n’est pas le seul déterminant afin d’évaluer la préparation en vue d’un examen.

 

Le karatéka doit chercher à se surpasser dans l’entrainement et fournir l’ouverture et les efforts nécessaires afin d’améliorer son endurance physique, d’acquérir les connaissances et développer la maitrise des techniques relatives à chaque niveau de ceinture.

 

2. Ainsi, le « sensei » a la responsabilité, aidé de ses instructeurs, d’évaluer les élèves et de déterminer leur niveau de préparation. Une fois l’élève jugé prêt, il sera invité par le « sensei » à se présenter à un examen à une date prévue.

 

Bon entrainement!

 

Osu!

 

Eric Ratelle, Sensei

 

Directeur Karaté Soyuma